JE SUIS PASSIONNÉ(E) DE PASSION

Un truc que j’adore dans le milieu du Web/Com’, et qui est largement exacerbé dès lors qu’on touche à de l’entrepreneuriat, c’est que tout le monde est passionné. Mais genre « passionné à donf de l’Amazing, u know ? » Vous n’avez jamais remarqué à quel point les profils sont les mêmes ?

Les mêmes platitudes, les mêmes parcours, les mêmes éléments de langage, les mêmes passions.

Un jour, ya un gars un peu dans le vent qui t’as pondu sa fiche-produit (comprendre le storytelling en guise de CV), et on a tous fait la même chose. En disant les mêmes choses.

Un jour, t’as un con qui a balancé cette absurdité navrante qui vous fait tous bander : « Je suis passionné de passion. »

Et depuis… Les CV et autres « présentations » racontent les mêmes histoires, en se croyant super intelligents et novateurs, en plus.

L’archétype que je ne supporte pas dans mon métier

« Oh /ouin Camille elle râle encore, mais elle fait que ça, sérieux ?! » Oui. T’adores ça en plus, ma caille.

Dans mon métier, disais-je, on se la raconte beaucoup. Normal, on est plus ou moins un condensé d’auteurs et journalistes ratés sur le retour (d’égos frustrés, donc), tentant de grapiller deux sous en s’imaginant qu’être payés pour écrire nous rapproche de notre saint-graal. Enfin, ça, c’est vrai pour les « vrais passionnés ». Et ça concerne, aller quoi… 20% du biz ? J’en sais rien, mais j’pense qu’on est peu nombreux.

Non, en fait, l’archétype, c’est celui du Rédac’ (homme ou femme), qui t’explique que :

  • A toujours été passionné par le Web
  • Depuis toujours d’ailleurs
  • Surtout depuis qu’il/elle a découvert Facebook en fait
  • Parce qu’avant c’était les forums, et les forums, c’est caca, c’est trop geek
  • Mais est geek quand même
  • Parce que ça a un Iphone
  • Et que même ça « geek » sur Snapchat
  • Et que donc le Web c’est sa passion qu’on te dit
  • Pis la Rédaction Web aussi
  • Dont il/elle en a entendu parler au détour d’un cours en école privée
  • Ou en cherchant sur le Net « comment se faire des thunes en se grattant les couilles »
  • Ou encore « Être maman et entrepreneure c’est possible ! » (Oui, parce que c’est très genré le Web, tmtc)
  • Donc la Rédaction Web c’est sa passion
  • Les balises title, les chapô et tout et tout
  • Pis le SEO aussi ! Vachement passionnant le SEO
  • Surtout quand ça se limite à deux/trois mots clés
  • Et que ça adore aussi la Communication
  • Parce que communiquer, c’est important tu vois ?
  • Et que donc c’était une vocation son métier
  • Hi hi hi

Jim Carrey gif vomir

Dans mon métier, on entend beaucoup de mots anglais, beaucoup le mot passion, beaucoup le mythe de la vocation « depuis tout petit » (en total anachronisme avec l’apparition des différentes technos et professions…) ; bref, dans mon métier, ça raconte pas mal de la merde, avec un grand sourire. Dans le vôtre aussi, je n’en doute pas.

Pourquoi je ne supporte pas ça ?

Parce que c’est débile, déjà. Que c’est commun, ensuite. Et parce que c’est faux.

« Stupidité basique et mensongère », voilà le wombo-combo de base qui me tire, au mieux, un rictus condescendant, au pire, un billet comme t’aimes.

J’aime pas, parce que c’est profondément con, que ça dessert le métier (qui est bien plus noble que ceux qui n’y comprennent rien tentent de te cracher en 350 mots), et ça dessert aussi la personne qui le dit.

J’dis pas qu’il est impossible d’être passionné de son métier. J’dis juste qu’il faut arrêter de prendre les gens pour des cons : la Rédaction Web, c’est pas une passion. On le sait. Et vous savez comment je peux affirmer une telle chose ? Simple : si c’était le cas, il y aurait moins de merde d’écrite sur le Web.

Personne n’y croit à cette histoire de passion, à commencer par le pauvre glandu qui te raconte ça sur son profil Linkedin, en croyant que s’il y ajoute un smiley, il fera preuve de « touche personnelle ».

Arrêtez de mentir

Come on Jim Carrey

Soyez francs putain : vous êtes là pour le pognon, parce que c’est facile de trouver du taff quand on joue les machines à écrire. Vous êtes là parce qu’il y a 10% de chômage, que ça permet de bosser en calebut’, et que, même si vous êtes obligés de faire du 50h/semaine pour être payés la moitié d’un SMIC (fallait pas vous brader, hé hé), vous vous sentez plus libres qu’avec un patron.

Ce qui est faux. Aussi faux que votre CV et prétendue passion pour les fiches-produits.

PERSONNE ne se réveille un jour en se disant « Tiens, je vais écrire des étiquettes jamais lues par les internautes, pour vanter les mérites d’un truc qui a de fortes chances d’être en plus de la merde. ». Alors parle pas de passion, ça me fout la virgule à l’envers.

Mais alors, pourquoi un tel mensonge ?

J’pourrais vous faire des heures pour vous expliquer que ça tient surtout à la médiocrité de la masse, mais on va encore dire que je suis une vraie conasse. Et puis balancer des évidences, c’est épuisant à force, et la moitié d’entre vous n’est pas capable de les comprendre.

Mais je pense qu’il y a une vraie raison sociétale et professionnelle à ça. Et que petit à petit, on s’enferme dans une logique bancale de mensonges et de storytelling à tout va.

Je n’en parlerai pas maintenant. Parce que ça fait longtemps que je vous tiens la jambe, et que j’aime bien l’idée de bien distinguer les deux : aujourd’hui on ricane des glandus-passionnés-de-passion, et plus tard on réfléchira.

Mais non, ça ne sera pas si terrible, vous verrez… Clique-ici si tu m’crois pas.

Au fait, t’as dit que t’étais passionnée de quoi, au juste ?

Alors, pour ceux qui fantasment encore à l’idée de « se payer la petite rédactrice » (et qui n’osent de toute évidence pas…), je vous renvoie à ma présentation, où je parle d’écriture.

Et oh… Mais que vois-je ? Ne serait-ce pas ici un site dédié à l’écriture ? Oh ? Mais que dis-tu petite apostrophe ? Mais oui, mais c’est bon sang bien sûr : Mais c’est qu’elle écrit vraiment à côté, pas juste elle le dit.

Et vous savez comment je peux me payer ce luxe ? En ne vous mentant pas : j’aime écrire. Et je TRAVAILLE en Rédaction Web pour me payer ce plaisir.

Je ne mens pas, parce que c’est inutile.

Il n’y a pas de honte à vous dire que oui, si j’avais les moyens, je ne serais pas Rédactrice, mais qu’en attendant, je suis bien contente d’aimer mon métier quand même. Quand même.

Une bonne journée Jim Carrey

Camille Écrit par :

Actuellement : Zerg de mauvais poil Evolution ultime : Mutalisk relativement polie Vend les mots comme du bétail, prostitue les idées, et maltraite son clavier. Ecrit parfois pour de vrai, quand on lui fout la paix.

4 Comments

  1. 6 mars 2017
    Reply

    Les gens qui ont toujours été passionnés par le web, j’aime bien leur demandé s’ils ont commencé avec Mosaic ou avec Navigator.

    Et puis il y avait Gopher aussi; c’était cool. Et on pouvait jouer à Moria par Telepac.

    Mais bon, je suis 1) vieux 2) mesquin.

    • 6 mars 2017
      Reply

      Je voyais même pas de quoi tu parlais. Mon premier contact avec Internet, c’était via Netscape, et je me considère comme « précoce » pour ma génération.

      Sale vieux x’D !

  2. 6 mars 2017
    Reply

    C’est même plus que débile j’ai envie de dire… « Passionné de passion ». Tu sens déjà que ça sonne creux, faux et incohérent 😀

    Ca fait 11 ans que je fais mon métier et il faut savoir être honnête : j’ai été passionné par mon métier pendant un temps mais maintenant j’aime ce que je fais (ce qui n’est pas la même chose). Après, je pense que c’est à toi de faire en sorte de faire évoluer ton savoir faire selon ce que tu fais.

    Le titre de ton billet m’a rappelé un slogan débile que j’avais vu dans une pub Desigual : « I love love »… Tu sens qu’ils l’ont cherché pendant longtemps celle-là haha

    • 6 mars 2017
      Reply

      Ah-ah, c’est effectivement du grand art ce slogan ^^

      Je partage totalement ton sentiment. Il peut y avoir des métiers passionnants qui permettent d’aimer au quotidien ce que l’on peut créer, etc. Mais il faut aussi toute proportion gardée. Je sais que les Fr ont du mal avec les émotions positives (surtout les leurs quand elles sont vraies), mais de là à donner du « amazing » à tout bout de champ…

      Merci pour ton passage et cette petite pépite partagée ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *