La fin d’une grande aventure

J’en ai eu les larmes aux yeux. Le palpitant bourlinguait dans ma cage thoracique et mes mains fourmillaient de tremblements. J’en ai eu les larmes aux yeux, ouais… quand j’ai noté, très dramatiquement, en gros, en gras, avec un point final théâtral le mot « Fin. »

Voilà. C’est terminé. J’ai terminé « A la Moldue ». J’ai terminé cette fantastique histoire après plus de six ans de travail. J’ai terminé cet énorme pavé avec des heures à travailler, des jours à éviter de le faire et des semaines à douter.

C’est terminé, mais croyez bien que je ne fais que commencer à vous en parler. Parce qu’A la Moldue, c’est un pan entier de ma vie. Un morceau d’une grave importance…

La magie des chiffres entourant A la Moldue

  • A la Moldue est une fanfiction, commencée en février 2014 et achevée en août 2020.
  • L’histoire se déroule après le tome 4 d’Harry Potter, jusqu’à la bataille finale contre Voldemort
  • La trame quitte les années 90 pour se dérouler dans les années 2015-2017

Mais ALM c’est surtout :

  • 65 chapitres officiels
  • 3 chapitres bonus
  • 517 285 mots
  • 1 158 pages
  • 6 ans et demi de travail irrégulier
  • 931 reviews sur ffnet
  • 244 favories sur ffnet
  • 295 followers sur ffnet
  • 132k vues sur Wattpad
  • 9,1k de likes sur Wattpad
  • 187 / 68k au classement dans la catégorie « fanfiction » sur Wattpad
  • A fait partie de la sélection du site quand elle existait

Et un nombre incalculable d’heures de réflexion, de travail, d’écoute de musiques et autres ASMR, de relecture, d’envie d’abandonner…

Il me reste encore l’appendice à produire, et ensuite la grande phase de correction et relecture débutera, avant que tout ceci ne soit compilé en PDF et en version papier pour les personnes qui m’ont tant soutenue !

Quel rapport entre A la Moldue et PressEnter ?

Tout. Absolument tout.

S’il n’y avait eu « A la Moldue », je n’aurais jamais monté PressEnter. Je n’aurais jamais repris le métier de Rédactrice. Je n’aurais jamais continué à écrire…

Il y a six ans et demi, peu de temps avant d’écrire le court prologue de cette histoire, j’étais aux prises avec une profonde dépression par rapport à mon travail et à l’écriture en général. Écrire à la chaîne, pour des clopinettes, des textes qui n’avaient aucune valeur aux yeux des clients, des textes qui pouvaient mentir, des textes qui expliquaient à eux seuls une bonne partie de la vacuité du Web ; faire ce travail de Rédaction Web, de « Rédaction SEO » m’a entraînée vers le fond.

J’ai détesté ce que je faisais. La déception entre l’excitation d’être payée à écrire et la réalité du métier, la vision de certain-es, tout ceci m’a ébranlée. Et j’ai fermé ma boîte. J’ai juré que je préférais retourner faire du phoning que de refaire un jour un CP ou du spinning.

Sauf que je ne parvenais plus à écrire non plus… Même pour moi. Même pour mes petites histoires. J’avais déjà écrit Prémolaire, je rêvais de faire un recueil de nouvelles, mon premier. Mais je me disais que, finalement, l’écriture n’était pas faite pour moi. Que tout ça c’était des conneries de petite fille qui passait clairement plus de temps à rêver qu’à vivre « dans le Réel. »

Et puis. Et puis je me dis que c’est terrible d’abandonner ma passion pour une mauvaise expérience pro. Alors, je tente de m’y remettre, mais j’ai une trouille folle. Impossible pour moi de me lancer à l’aveugle dans une « vraie » histoire. Donc, j’emprunte un univers, me disant que cela serait plus simple. Puis, je me mets à gratter cette histoire d’une Moldue de notre époque rencontrant l’univers d’Harry Potter.

6 ans et demi plus tard, la confiance en mon écriture retrouvée, une expérience plus précise des mots et une réelle fierté, je referme ce long prologue : celui de mon balbutiement en tant qu’auteure.

« Et maintenant, où… ? »

Correction et kiffance de l’exploit

Maintenant que le mot « Fin » a été mis sur cette histoire, il me faut la corriger dans la mesure du possible. Vous avez vu les chiffres, c’est absolument colossal. Pour vous donner un ordre d’idée, Harry Potter et l’Ordre du Phénix (qui se trouve être le tome le plus long de la saga) ne fait pas 300k mots. ALM avec ses +500k vont me (nous ?) donner du fil à retordre.

Il s’agit donc de virer le maximum de coquilles, lisser la typo, certaines orthographes anglophones, dégraisser certains adjectifs, peut-être retoucher un ou deux passages, et corriger quelques erreurs ici ou là de cohérence globale. Mais certainement pas de faire un vrai travail d’édition, travail que je ne suis pas en capacité de faire, d’ailleurs.

Puis, compiler tout ça en PDF, pour le rendre disponible gratuitement en téléchargement, et proposer à celles et ceux qui le souhaitent de l’avoir en version papier à la maison, numérotée, dédicacée. Car, et vous vous reconnaîtrez, vous êtes quelques-un-es à qui je dois beaucoup. Si ce n’est tout à ce propos.

D’autres projets à venir, du masochisme en prévision

Maintenant qu’ALM est terminée, j’ai beaucoup de choses sur le feu :

  • Des nouvelles à terminer
  • Un deuxième recueil à compiler
  • L’Autopsie de Salton à finir (un jour ?)
  • Une autre fanfiction-saga à lancer qui se trouve être l’adaptation d’une partie de jeu de rôles (La Croisade des Cendres)
  • Une histoire originale qui serait de l’érotique fantaisie (L’Epée des Dieux)
  • Une autre histoire originale drôle et romantique dont j’ai eu l’idée il y a peu… mais je ne suis pas certaine encore de l’exploiter
  • Pi(e)llard dont j’aimais bien le concept, mais idem, j’ignore si je vais l’exploiter.

Je n’ai aucune hiérarchie de prévue pour ces projets. Je bosse aussi en sous-marin pour un truc pro que j’aimerais terminer cette année et vous présenter au plus tard pour juin/septembre 2022, donc il est clair que je ne vais pas me prendre la tête non plus.

Mes deux principales envies concernant l’écriture seraient la Croisade des Cendres pour laquelle j’ai déjà réalisé quelques textes, et l’Epée des Dieux qui est une antiquité fantasmée et décadente dans laquelle j’ai pu faire jouer des joueurs qui ont eu l’air de s’amuser. Le souci avec la Croisade est que l’histoire dépend de l’avancée de la partie, et que nous avons peu de temps avec le groupe, celui avec l’Epée des Dieux est que je dois scripter un peu tout ça.

Le début d’une nouvelle histoire

Si ce n’est pas déjà fait : foncez lire A la Moldue, et attendez-vous à la promo pour le livre, la promo des articles à venir au sujet de sa réalisation. Car, oui, il y a fort à dire sur ce que cette histoire m’a enseigné.

Et guettez mes publications à venir sur la page Facebook d’Achronique ou encore les infos sur le Tipee.

Parce que chaque fois que je posterai des news ou de nouveaux textes, on en parlera là… et je pense que ça pourrait venir plus tôt que prévu. Car, j’ai grande hâte de commencer le travail sur la Croisade ou l’épée des dieux, j’ai deux nouvelles à terminer qui traînent depuis avant ma grossesse et que, celles et ceux qui me suivent sur les réseaux savent que, cette année, le gnome sera à la crèche, sooooo !

Let’s go !

Camille Écrit par :

Actuellement : Zerg de mauvais poil Evolution ultime : Mutalisk relativement polie Vend les mots comme du bétail, prostitue les idées, et maltraite son clavier. Ecrit parfois pour de vrai, quand on lui fout la paix.

6 Comments

  1. Achille
    31 août 2020
    Reply

    First!

    Nan je déconne.
    Well done comme on dit outre-manche 😉
    J.K. Rowling n’a qu’à bien se tenir à son éclair de feu car tu arrives à toute vitesse derrière !

  2. 31 août 2020
    Reply

    Félicitations. Total respect.

    • 31 août 2020
      Reply

      Merci beaucoup ! Et merci encore d’en avoir parlé autour de toi !

  3. Jean SAISRIEN
    31 août 2020
    Reply

    Bravo pour avoir mené à bout ce projet.
    L’histoire est passionnante, je la lis par passages, alternant avec d’autres lectures, et j’y prends beaucoup de plaisir.
    Tu as su, pour ce que j’ai lu, donner au monde de Potter, une vision contemporaine « Moldusienne » un tantinet « Geek ».
    J’adore, comme tout ce que tu écris.
    Tu as, et as toujours eu un réel talent avec une très belle imagination, crois en toi, et tu iras plus loin que tout ce que tu pourrais imaginer.

    • 31 août 2020
      Reply

      Merci beaucoup !

      J’ai hâte de réitérer cet exploit avec d’autres projets. Même si ça prend du temps et demande souvent de faire de gros choix sur le quotidien et les plaisirs ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.