Episode 8 – Le trésor du Capitaine Ipsum

Un des mômes se tortille sur sa chaise, hésitant. Lucie voit bien qu’il aimerait prendre la parole, mais qu’il cherche encore ses mots. Après un rapide coup d’œil à son voisin, il finit tout de même pas se lancer :

« Dites, heu… Combien ça gagne un Rédacteur Web freelance ? »

Nous y étions. Une des questions les plus épineuses du métier. A dire vrai, en France, l’argent est une question délicate quel que soit le sujet rattaché. La jeune femme ne sait pas trop quoi répondre. Et même sa propre vérité ne serait pas une réponse absolue…

« Ben… Ça dépend du Rédacteur, je crois. Commence-t-elle incertaine. Et ça dépend aussi de sa façon de trouver des missions. Prenez les plateformes, en moyenne, le Rédacteur Web peut être payé entre 1€10 et 6€50 les cent mots…

– Wouaaaah, 6€50 pour cent petits mots ?! Si j’gagnais autant pour un pauvre tweet, je serais super heureux ! » S’exclame un gosse les étoiles dans les yeux.

Choquée, Lucie ouvre la bouche, la referme, l’ouvre une nouvelle fois, sans pour autant savoir quoi répondre. Elle a l’air d’un poisson hors de l’eau qui s’étouffe peu à peu, et dans sa tête, ça explose dans tous les sens. Se pinçant l’arête du nez pour réfléchir à ce qu’elle va bien pouvoir dire, la jeune femme sent une migraine venir à grands pas.

« Oui, alors, non. Heu… Remettons les choses au clair : un article fait en moyenne 500 mots. Pour écrire un article de qualité sur un sujet que l’on ne maîtrise pas nécessairement, après avoir fait des recherches pour la marque, le sujet ; après avoir écrit l’article, l’avoir corrigé, voire, l’avoir intégré pour le publier… Vous allez être payé entre 6€50 et 32€50 l’article.

– Et alors ?

– Et alors… A moins d’écrire une suite de phrases bateau, sans être certain de répondre à la demande de votre client, vous allez vous bloquer entre 2 et 4h de travail, selon la difficulté du sujet et son besoin de références. Allez, tranchons, 2h30 !

– Et alors ?

– Mmmpf… Alors, jeunes gens en première ES qui devraient savoir faire ce calcul : cela vous fait un taux horaire qui varie entre 2€60 et 13€ de l’heure… A quoi vous devez enlever vos charges et cotisations, et votre impôt sur le revenu. Pour info, en Net, avant impôt sur le revenu, le SMIC est à 7€54 de l’heure. »

Un gros silence accueille cette déclaration. Leurs cours d’économie leur reviennent. Ils savent que les charges patronales n’ont rien à voir avec les charges salariales. Ils savent la différence entre le chiffre d’affaires, le bénéfice, et le salaire de l’Entrepreneur. En parfaite synchronisation, ils lèvent tous un visage étourdi par la compréhension vers elle.

« Je vois que vous comprenez… Donc, nous venons d’aborder la rémunération des plateformes… Maintenant, vous voulez savoir les prix réels ? Je vais vous dire une chose : j’en sais rien. Peu de confrères parlent ouvertement de leurs tarifs. Mais je peux vous dire qu’ils n’ont rien à voir avec ces cagnottes à malabars. Ne perdez pas de vue que le Rédacteur a pour concurrents directs les autres Rédacteurs… Mais aussi les plateformes.

– En fait, vous n’êtes pas riche, c’est ça… ? Renifle de dépit Jonathan.

– Quoi, tu croyais que la Saxo déglinguée dont je suis sortie était pour me « rapprocher du peuple », peut-être ? »

 

A suivre…

 


 

Comment fixer ses prix de Rédacteur Web ?

Et hop ! Encore un sujet qui fâche dont on ne doit jamais parler : les prix dans la Rédaction Web.  Ce sujet me paraît très important, car j’ai eu beaucoup de difficultés à mes débuts à comprendre que je n’avais pas à avoir honte lorsque je souhaitais être payée décemment.

A mes débuts, je travaillais plus de 35h dans la semaine pour, une fois toutes les cotisations payées, la moitié d’un SMIC. C’était difficile. La passion du métier me poussait à continuer, mais les mois devenaient de plus en plus incertains. Votre propriétaire, votre banquier, vos proches, et votre chat, ne comprennent pas que « vous ne pouvez plus payer ». Que vous « avez besoin d’un délai ». Ou… « Qu’on remettra cette bière à un autre mois. »

Quand je suis revenue dans la danse, j’ai dû fixer mes prix. Et là, ça a été – et c’est toujours – un parcours du combattant incroyable ! Entre ceux qui taisent l’information, car jugée « vulgaire », et les articles obsolètes, je peux vous garantir qu’aujourd’hui, je ne sais toujours pas si je me brade, ou si je suis chère.

Voilà pourquoi je souhaitais tant aborder cette question. J’aimerais que les Rédacteurs en herbe n’aient pas à se persuader qu’ils valent vraiment moins cher qu’un Cheeseburger ! J’aimerais qu’ils puissent trouver des références pour fixer leurs prix. Qu’ils puissent en parler librement. C’est vrai quoi ! Regardez-donc les développeurs qui affichent facilement leurs packs. Pourquoi ne pourrait-on pas faire la même chose ? A cause des plateformes ? Laissez-moi rire.

Il est important de parler de tout. Surtout sur le Web, surtout lorsqu’on prétend faire un métier de Communication. Plus encore – car j’aime bien enfoncer les clous – lorsqu’on affirme être libre d’expression.

Avant de vous lâcher, voici les références sur lesquelles je me suis basée (en plus de mon expérience personnelle), pour cet épisode. J’espère que ces informations pourront être utiles à quelqu’un. Et si vous avez d’autres sources, je suis preneuse !

Et enfin, ce qui pour moi est une bonne référence :

  • Le Hub, regroupement de Rédacteurs propose le baromètre ultime, mis à jour presque tous les ans.

Et pour aller plus loin, j’ai fini par donner un avis beaucoup moins diplomate ici dans le fameux article aussi sulfureux que son image à la une : Je suis Rédactrice Web, pas pute.

Jeudi prochain, nous quitterons les questions d’argent, pour arriver sur un autre sujet qui fâche : Rédacteur Web et Journalisme.

 

 

Camille Écrit par :

Actuellement : Zerg de mauvais poil Evolution ultime : Mutalisk relativement polie Vend les mots comme du bétail, prostitue les idées, et maltraite son clavier. Ecrit parfois pour de vrai, quand on lui fout la paix.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *