Nazie de l’espace, moi ? A peine

Après un titre pareil, vous vous demandez sûrement « M’enfin, de quoi elle parle ? Et quel est le rapport entre les Nazis et l’Astronomie… ? » Aucun, quand je parle d’espace, je ne fais pas référence ici à l’espace au-dessus de nos têtes. Je n’ai donc clairement pas l’intention d’envahir Mars pour des raisons d’expansion de la race Humaine. Quoi que, ça pourrait être un projet intéressant, je devrais y réfléchir…

Non, dans ce billet, je parle de l’espace que l’on met lorsque l’on tape à l’ordinateur. Vous y êtes ? Alors voilà, j’suis p’t’être une gratte-clavier, mais j’ai des principes. Et ces principes sont très simples : en Français il y a des règles d’espacement. Et moi, j’veux qu’elles soient respectées !

L’Aryanisme du point d’exclamation

A force de voir ce crime contre notre ponctuation commis, vous n’avez peut-être jamais percuté que tout le monde – en particulier les Rédacteurs Web – a tendance à faire n’importe quoi avec la ponctuation. Alors, oui, placer une virgule n’est pas toujours chose facile. Le point-virgule nous arrache tous des cheveux parce qu’on a toujours un doute quant à son emploi (et pourtant, je l’adore). Globalement, on y va parfois « au petit bonheur la chance ».

Il faut dire avec honnêteté que c’est déjà un miracle que l’on écrive encore des phrases avec un point final. Parce que la bonne vieille blague des phrases à la Proust de deux pages, ça va cinq minutes, ça excite les académiciens, mais ça fait chier tout le monde. Alors, de quoi je parle ? Je parle d’une règle de typographie informatique française.

Quand j’étais petite – et vous me ferez le plaisir de faire semblant d’être ravis de l’anecdote – j’ai appris au collège, en classe de « Technologies » les règles de la ponctuation sur Works. C’est une bonne femme d’à peine un mètre trente, cheveux frisés compris, qui m’a confié ces précieuses informations. J’vous parle quand même d’une histoire qui a quinze ans, alors respectez ça ! Donc, cette érudite du logiciel dépassé de l’Education Nationale a eu l’extrême bonté de dispenser une heure de cours sur l’art de mettre des espaces en fonction de la ponctuation.

J’ai donc eu le droit deux heures d’explications théoriques, puis des textes à trous, où l’on devait dessiner sur papier les espacements correspondants, et enfin, les travaux pratiques. J’vous jure qu’on a été notés sur une chose aussi triviale que le vide informatique, qui, comme tous les développeurs le savent, n’en n’est jamais un !

Théorie du grand remplacement de la virgule

Avant de vous parler de ce crime commis contre les règles du Français, parlons un peu de ces règles :

Quand on écrit à l’ordinateur, on doit espacer sa ponctuation. En Français, on considère qu’il faut une* espace après toutes les ponctuations simples, et une espace avant ET après pour les ponctuations doubles !

Ce qui veut dire, pour les cancres qui zieutent en même temps leur timeline Twitter (un peu d’attention, bordel !), qu’avant un point d’exclamation, d’interrogation, avant un « deux points », ou un point-virgule, on DOIT mettre une espace. C’est pas négociable, c’est pas une lubie soudaine, c’est comme ça, c’est la règle, c’est ça le Français numérique, bordel !

Et donc, ma théorie du grand remplacement ? J’vous explique : la plupart du temps, je vois sur le Net, souvent de la part de journalistes et autres rédacteurs professionnels, une ponctuation malmenée. Nos « Digi-Scribouillards » adorent nous faire le coup du point d’exclamation collé au dernier mot de la phrase. Ce qui donne ceci : « Boostez votre trafic jusqu’à 599%, grâce au sacrifice de poulets! »

Et vous savez-quoi ? C’est moche. C’est moche… ET C’EST ANGLAIS !

C’est une règle d’espacement anglaise les coco(rico) ! En effet, les Anglais ne s’embêtent pas à mettre des espaces à tout va, c’est comme ça, c’est leur choix, on va respecter et ne pas (trop) critiquer. Mais nous ? Est-ce qu’on a une tête à manger des haricots à la sauce tomate ? Est-ce que soudainement nous serions devenus anglophones… ? NON. Au contraire même, on est très nuls en Anglais, mais c’est un autre débat.

Alors pourquoi continuer d’utiliser une règle de ponctuation qui n’est pas la nôtre ? Pourquoi mes collègues – qui aiment rappeler qu’il faut savoir parfaitement écrire le Français pour faire ce métier – ne sont pas capables de respecter une typographie rigoureuse ? Parce que ça fait cool ? Parce que ça montre que « J’connais bien l’Anglais, U know… Depuis que je suis allé à Londres en échange scolaire, c’est devenu mon pays, my country, my land… » ? PAS DU TOUT !

C’est un complot anglo-saxon destiné à remplacer nos règles. Ils cherchent, en supprimant les espaces avant les doubles-points, à nous atteindre en plein cœur de nos phrases. Petit à petit, à force de mariage gris avec nos guillemets, à force de reproduction inter-ponctuation, à force de regroupement de la parenthèse, les Anglais, ces étrangers d’Outre-Manche, cherchent à dissoudre notre Identité Syntaxique !

Mein Kampf pour les tirets

Aux touches de claviers, mes chers e-compatriotes ! Il est grand temps de prendre conscience que les banques de textes sont tenues par une seule et même caste ! Vous savez de qui je parle. Leur Anglicisme est inscrit dans leurs phrases, ils prennent petit à petit le pouvoir et nous volent notre Lorem Ipsum pour le remplacer par du « BTW » à outrance !

A vos barres d’espace, Rédacteurs ! Nous devons résister ! Si nous laissons faire, toute notre culture disparaîtra ! Notre Azerty doit être fort ! Notre touche Entrée ne doit pas faiblir ! Nous gagnerons cette guerre, ou nous périrons !

« Un Texte, une Ponctuation, une Règle »

*une espace : Pour ceux qui auraient tiqué, c’est une correction juste de la part de MaisoùvaleWeb. Quand on parle de l’espace en typographie, on dit « une », c’est Wikipédia qui le dit ! Donc un grand merci à MOVLW !

Camille Écrit par :

Actuellement : Zerg de mauvais poil Evolution ultime : Mutalisk relativement polie Vend les mots comme du bétail, prostitue les idées, et maltraite son clavier. Ecrit parfois pour de vrai, quand on lui fout la paix.

4 commentaires

  1. 19 novembre 2015
    Répondre

    Au passage, il me semble que ce serait ici de l’aryanisme ; l’arianisme, c’est seulement si on nie la nature divine du Christ. 😉

    • 19 novembre 2015
      Répondre

      Oh, la la ! Oui, tu as entièrement raison, je sais pas comment j’ai pu faire une telle faute !

      Merci beaucoup de l’avoir relevée !

  2. 25 novembre 2015
    Répondre

    J’avoue au début j’ai eu peur. Mais ça c’était avant ^^

    En faite, tu montre par cet article qu’il n’est pas nécessaire d’écrire un article du style :
    « les 100 règles de la ponctuation française » pour écrire un article de qualité.

    Au faite, comme tu peux le voir, j’ai rattrapé mon retard sur tes derniers articles 🙂
    Que penses-tu de la longueur … ? Mieux vaut un petit ou un grand … ? Je te laisse médité sur la question lol

    • 25 novembre 2015
      Répondre

      En fait, si j’avais été plus « sérieuse », j’aurais expliqué plus longuement. Mais il faut admettre que les règles de ponctuation n’excite personne, et que retenir les espaces, est finalement déjà un grand pas en avant !
      T’as eu bien du courage pour te frapper ces longues lectures :p Pour te répondre… Bonne question, je sens l’appel du pied, je vais me pencher sur la question 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *