2016 : Challenge accepted !

Bim, bam, boum ! 2016 est déjà là. Le boom pourrait être de l’humour noir, mais on va dire que non pour ne froisser personne. Quoi qu’il en soit, tout l’monde fait ses vœux, ses résolutions, et son bilan. J’ai profité de vacances pour faire ça dans mon coin. Soyez heureux, j’vais non pas parler du passé, mais de l’avenir. Parce que si 2015 m’a vu renaître, 2016 va me voir accoucher.

Je ne suis presque pas enceinte !

J’dis presque, parce que l’accouchement ne concerne pas un moutard. Je parle de professionnel là. C’est sérieux ! Souvenez-vous : je ne peux réellement faire de rétrospective 2015, puisque vous me connaissez que depuis octobre. Autant dire que se la péter sur trois mois c’est encore plus narcissique. Non pas que ça me dérange, mais ça fait tâche. Cela dit, j’en ai appris des choses, mais on en parlera une autre fois.

En fait, en 2016, j’ai de sacrés challenges, de gros projets à faire naître.

 

Défi N°1 : Passer en contrat d’entrepreneur salarié

Entrepreneur gagner de l'argentJe ne l’avais pas dit, mais j’ai abandonné le statut d’Auto-Entrepreneur pour passer dans une coopérative d’entreprise. La pépinière où je suis (Bien du Sud-Est, con), s’appelle Boréal Innovation. Nous sommes (avec David) tombés dedans en novembre, et avons signé un contrat particulier. Un CAPE. En gros, nous travaillons en capitalisant pour notre société, visons l’autonomie, et une fois atteinte, on passe en entrepreneur salarié pour pouvoir se verser un salaire. J’vous la fait courte, histoire de ne pas vous perdre.

Aussi, 2016 me demande de transformer l’essai. J’ai six mois, max, pour arriver à mes fins diaboliques : générer suffisamment de CA pour gagner des ronds. Le défi de base de l’entrepreneur, quoi.

Défi N°2 : Faire une formation en Rédaction Web

Formation Rédaction WebC’est mon gros défi du début de l’année, à dire vrai. En mars, j’dois être capable de former des gens à la Rédaction Web. Quand on m’a lancé ce challenge, je me suis décomposée. Un peu. Bon, on va dire beaucoup, je suintais d’angoisse. C’est une chose de parler de son métier, c’en est une autre de l’expliquer, et de tenter de transmettre les bases.

Les plus attentifs noteront que La Voie du Rédacteur Web est apparue sensiblement au même moment. Coïncidence ? Certainement pas ! J’avais besoin de faire le point sur le métier, et pour aborder la question de la formation, il me semblait important de reprendre mes bases. Mes connaissances. Alors, je vous les partage, mais ne vous y trompez pas, en réalité, je dégrossis un thème pour un exercice qui m’excite autant le ciboulot, qu’il me stresse.

En 2016, je risque de vous parler de l’avancée de mon travail sur cette formation. Ne sachant absolument pas comment attraper ça, et navigant à vue, je voudrais partager cette expérience. Pour le moment, je pensais terminer ma série, lire des livres blancs des autres concurrents collègues, et essayer de trouver un plan d’attaque pour ma « leçon ». Ah, moi en prof’, j’en ris encore !

Défi N°3 : Boucler tous les projets en coopération avec David

Travail d'équipe

Vu que Monsieur écrit une fois toutes les morts d’évêques, rappelons que je travaille souvent avec mon collègue zé compagnon David Legrand. Vous savez, le Développeur Web qui a écrit deux supers articles ici ! Et en bon binôme que nous sommes, nous avons de gros projets à terminer. Quel challenge là-dedans me demanderez-vous ? Simple : d’une part, il faut tout finir dans les temps, et faire en sorte que le client nous aime au point d’ériger une stèle en notre nom… Et d’autre part : nous devons éviter de nous entre-tuer. Ça n’est pas pour rien que nous avons chacun un sabre laser dans le bureau ! Travailler en groupe, ça demande de la discipline. Travailler en couple, requiert la patience d’un Jedi.

Bref, ça fait des sous à rentrer pour notre challenge N°1, et ça forme d’autant plus. Attendez-vous à ce que je vous ponde un billet sur le fait de travailler en couple. Vu le nombre de fois où l’on me demande si ce n’est pas difficile, il va falloir briser quelques mythes !

Défi N°4 : Arrêter de négliger mes écrits privés

Procrastination Entrepreneur

Oui, bon, ça… Ça fait un peu « bonne résolution » quand même. Vous vous en doutiez, j’écris aussi à côté. Et j’ai un texte sur le feu que j’ai un peu laissé à l’abandon depuis… Deux, trois mois ? Rien de publiable officiellement, c’est ce que l’on appelle une fanfiction. Mais quand même. J’ai commencé ça en février 2015, il y a actuellement plus de 120k de mots… Et j’en suis même pas au quart du récit.

Donc, c’pas un truc de « pédé » comme on dit, et j’ai mes petits lecteurs à moi. Sauf que l’excuse du « je travaille trop », ils vont finir par s’en lasser. Et comme tout défi (parce que c’en est un pour moi), il n’est pas question de l’abandonner. Alors, oui, 2016 va me demander d’arriver à me remettre dessus. J’vous laisse imaginer le nombre d’heures par jour que je passe à écrire… Car si on met tout bout à bout…

Défi N°5 : Pouvoir écrire un billet en décembre qui dira que j’ai eu le Haut-Fait !

En décembre 2016, j’dois pouvoir vous faire une rétrospective qui vous dira : ça c’est check, ça non. Evidemment, j’aimerais que tout soit terminé, décrocher la lune, être une super influente méga-over-suivie (non ? Bon, c’est vrai, je m’en fous) ; je veux terminer mes quatre défis.

Dans le célèbre MMORPG World of Warcraft, vous avez un système de « Haut-Faits ». Ce sont des challenges que vous avez terminé. Genre « tuer le vilain N°1 », puis, le N°2, etc. Et vous en avez un à la fin qui vous demandera d’avoir eu TOUS les Haut-Faits. Là, c’est pareil.

Je déclare l’année 2016 officiellement ouverte !

Oui, parce que jusqu’à ce que je le dise, nous étions encore en 2015. Tâchez de vous en souvenir…

Donc, maintenant que nous venons de passer en 2016 (je passe en 2016 un 4 janvier SI JE VEUX !), il ne me reste plus qu’à vous/nous souhaiter bonne chance dans nos projets.

Nous allons passer par des phases de doute, de désespoir, de renoncement, mais également des moments de joie intense, d’excitation, de satisfaction. C’est ça notre business : ce sont des montagnes russes, et on essaie tous de ne pas trop vomir à chaque descente.

Alors accrochez vos ceintures, tenez bien votre sac en papier, c’est parti !

Happy New Year

 

Camille Écrit par :

Actuellement : Zerg de mauvais poil Evolution ultime : Mutalisk relativement polie Vend les mots comme du bétail, prostitue les idées, et maltraite son clavier. Ecrit parfois pour de vrai, quand on lui fout la paix.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *